Comment peut-on faire parvenir des nutriments directement dans la circulation sanguine ?

L’administration des nutriments dans votre circulation sanguine se fait directement dans une veine. Pour cela un cathéter (fin tuyau) est mis en place dans une veine ; Si votre nutrition est prévue pour une durée supérieure à 10 jours ou si vous avez besoin d’un apport d’énergie important, il faudra utiliser un cathéter dont l’extrémité est en position centrale (dans une grosse veine du thorax). Selon les cas, ces cathéters sont mis en place au niveau du cou ou de la partie supérieure du thorax, parfois des bras.

Lorsque la nutrition parentérale est prévue pour une période prolongée, on met en place un dispositif qui permet de sécuriser cet accès veineux. Il s’agit de chambre à cathéter implantable ou de cathéter tunnelisé (avec un court trajet sous la peau). Il est possible, que, pour d’autres raisons, comme l’administration de médicaments ou d’une chimiothérapie, vous soyez déjà porteur d’une chambre à cathéter implantable qui permettra l’administration des nutriments dans la veine centrale.

Chaque poche de nutrition parentérale est connectée à un tuyau (tubulure) permettra le passage de la perfusion vers le cathéter.
Une pompe volumétrique est utilisée pour assurer un débit régulier des nutriments vers la veine. Il est important de respecter un temps pour « perfuser » la poche le plus souvent de l’ordre de 12 à 14 heures en fonction de son volume et de l’apport calorique .

Très rarement, on peut utiliser à l’hôpital une veine superficielle de l’avant- bras (veine périphérique), généralement dans l’attente de la pose d’un dispositif veineux permettant d’accéder à une veine de plus gros calibre.

Le conseil

Le cathéter n’empêche pas de prendre un bain ou une douche sous réserve de précautions dépendant du type de catheter.
Vous pouvez prendre l’avion sans craindre de faire sonner les systèmes de sécurité.
Vous pouvez continuer une activité physique dès lors qu’elle n’est pas violente.