La nutrition parentérale présente-t-elle des risques ?

Le principal risque est celui de l’apparition d’une infection qu’il est indispensable de prévenir par des mesures rigoureuses.

Rappelez-vous qu’un cathéter est nécessaire pour accéder à votre veine. Vous avez surement compris que cela créait une communication, de la veine sur l’extérieur. C’est donc une porte d’entrée possible pour des agents infectieux comme les virus et les bactéries mais aussi en cas de déconnection accidentelle ou imprudente pour l’air. C’est pourquoi toutes les précautions doivent être prises par les équipes de soins, vous même et votre entourage, pour qu’une hygiène stricte soit assurée ainsi que le respect de toutes les règles qui permettent de lutter contre les infections.


Que faire en cas de problème ?

Certains incidents peuvent survenir au cours de votre nutrition parentérale et nécessitent que vous preniez contact avec votre prestataire de santé ou votre responsable d’hospitalisation à domicile ou l’infirmière libérale le cas échéant.

C’est le cas si la pompe se met en alarme à cause d’une mauvaise installation de la ligne de perfusion, d’une obstruction du cathéter.
De même en cas de douleur à l’épaule ou au point d’entrée du cathéter, d’un gonflement, d’un changement de couleur de la peau, d’un suintement au niveau du cathéter de survenue de frissons ou de fièvre il faut en informer immédiatement les professionnels qui s’occupent de vous à domicile, même si ces signes disparaissent.

Le conseil

Si vous n’avez pas été formé spécifiquement, vous (ou votre entourage) ne devez en aucun cas manipuler le cathéter, la ligne de perfusion ou le matériel.