Nourrir son bébé avec des boissons végétales = Danger

nutrition des nourissons

Nourrir son bébé avec des boissons végétales = Danger

7 juillet 2017
|

Avant l’âge de 1 an, les « laits » végétaux (ou boissons végétales) ne sont pas adaptés aux besoins des bébés.

 

Un bébé n’est pas un « petit adulte » : il a des besoins très spécifiques. De sa naissance jusqu’à l’âge de 1 an, un nourrisson grandit très rapidement : en moyenne, il multiplie son poids par 3, augmente sa taille de 50% et son cerveau passe de 300-400g à plus d’1 kg.

Cette croissance très importante nécessite des apports alimentaires adaptés.

Pour répondre de façon optimale à leurs besoins, l’Organisation Mondiale de la Santé recommande de nourrir les bébés exclusivement avec du lait maternel jusqu’à l’âge de 6 mois, puis de compléter l’allaitement avec des aliments autres que le lait à partir de la diversification alimentaire.

 

« Je ne peux plus allaiter mon bébé de 3 mois et je suis végétalienne. Quel lait puis-je lui donner ? »

 

Pour les bébés qui ne sont pas allaités, les préparations pour nourrissons jusqu’à 4 à 6 mois, puis les préparations de suite en association avec des aliments autres que le lait, permettent également de couvrir leurs besoins spécifiques. En effet, ces préparations ont été conçues pour se rapprocher le plus possible de l’aliment idéal pour un bébé : le lait de sa mère.

En revanche, ce n’est pas le cas des boissons fabriquées à partir d’éléments végétaux (soja, amande, châtaigne, etc.) Ces boissons végétales, qui n’ont pas été fabriquées dans le but de répondre aux besoins d’un nourrisson de moins de 1 an, ont un apport énergétique et lipidique insuffisant, des apports protéiques et une teneur en calcium inadaptés.

Or, chez le nourrisson, toute insuffisance d’apport en énergie, protéines, lipides, minéraux, vitamines ou oligo-éléments aura des répercussions sur la croissance et le développement cérébral qui seront d’autant plus sévères que l’insuffisance d’apport est précoce, importante et prolongée. Plusieurs cas de dénutrition sévère ont été rencontrés chez des bébés alimentés exclusivement avec ces boissons végétales. Certains ont eu des complications plus ou moins graves, d’autres sont morts de dénutrition.

Pour les bébés intolérants ou allergiques aux protéines de lait de vache ou si les parents ne souhaitent pas alimenter leur nourrisson avec des protéines du lait de vache, il existe alors des préparations spécifiques, disponibles en pharmacie et sur ordonnance médicale qui sont, elles, totalement sûres et répondent parfaitement aux besoins des nourrissons de moins de 1 an.

Le tableau ci-dessous rassemble de façon objective les principales valeurs nutritionnelles du lait maternel, des préparations pour nourrissons, et des boissons végétales.

 

apports énergétiques des différents laits

 

Energie  Les boissons végétales sont 2 à 3 fois moins énergétiques que le lait maternel et les préparations pour nourrissons. Pour avoir la quantité d’énergie qui lui est nécessaire dans la journée, un bébé devrait donc boire 2 à 3 fois plus de boissons végétales que de lait.

Matières grasses  Les boissons végétales comportent 45% à 60% de moins de matières grasses que le lait maternel et les préparations pour nourrissons. Il faudrait donc donner environ 2 fois plus de ces boissons à un bébé pour que ses besoins en lipides soient couverts.

Glucides  Seul un volume de boisson végétale 5 à 10 fois supérieur permettrait de répondre aux besoins en glucides d’un nourrisson de moins de 1 an.

Calcium  Les besoins du bébé en calcium seraient couverts par un volume de boissons végétales 2 à 3 fois supérieur au lait maternel ou aux préparation pour nourrissons.

Or, le système digestif d’un bébé a des capacités d’absorption limitées et son appétit dépend du remplissage de son estomac. Il est incapable d’absorber des quantités de liquides 2 à 3 fois supérieures au volume de lait maternel qu’il prendrait au cours des tétées. Il en résulte que si un bébé est nourrit exclusivement avec des boissons végétales non adaptées, des carences vont apparaître, et le bébé va maigrir… inexorablement.