S’alerter d’une perte de poids… même si l’on est en surpoids

Paul en surpoids et dénutri

S’alerter d’une perte de poids… même si l’on est en surpoids

7 juillet 2017
|

« J’ai perdu 6 kg sans m’en apercevoir ! J’étais plutôt satisfait, mais la diététicienne s’en inquiète …
Elle me parle de dénutrition alors que je suis obèse. »

 

Cela peut paraître étonnant, mais une perte de poids, si elle est involontaire, doit toujours alerter, et ce même si l’on est en surpoids ou obèse.

En effet, le surpoids ou l’obésité ne protège pas de la dénutrition.

La dénutrition se traduit par une perte de poids trop rapide et involontaire, quel que soit son poids de départ : 5% de son poids en 1 mois ou 10% en 6 mois. Dans ce cas de figure, la perte de poids ne porte pas sur la masse graisseuse, mais s’attaque en premier à la masse musculaire. Ce qui a de lourdes conséquences sur la santé et sur l’évolution d’une maladie.

Si vous êtes en surpoids ou obèse et qu’une perte de poids survient alors qu’aucun régime restrictif n’a été commencé, et sans modification particulière de votre mode de vie, elle doit vous alerter et nécessite une consultation médicale.

Le conseil à suivre : en surpoids, vous perdez du poids sans savoir pourquoi : alertez votre médecin.

 

paul est en dénutri malgré son surpoids